Bande passante
de Mathias Poisson et Manolie Soysouvanh

files/BP/bandep5.jpg    files/BP/bandePassantesite.jpg


Vous trouverez un groupe de promeneurs devant l’entrée du parc. Des guides vous proposeront des casques audio. Ils vous indiqueront le chemin à travers la forêt. Vous écouterez une voix décrire le paysage, elle vous conduira lentement à la lisière du bois, là où coule une rivière. Vous vous approcherez pour observer les nuances de lumière sur la surface de l’eau avec l’acuité extrême de ces moments où l’on ne mesure plus la distance entre ce qui est réel et ce qui ne l’est pas. Un sentiment de déjà-vu. Une suspension dans le temps. Les sons ne seront plus dehors. À ce moment-là, les guides pourront passer sous un pont, dans les broussailles, à travers champs. Et lentement révéler un espace immense. Dijon - août 2009.

Au début de la promenade chaque spectateur reçoit un lecteur audio et un casque. Il a pour consigne de suivre un des guides. La marche commence lentement, une voix-off accompagne son observation des paysages et semble lui donner à entendre la voix intérieure de son guide. Les guides n’ont pas les mêmes parcours, le public est disséminé dans l’espace public. Ces promeneurs traversent des espaces extérieurs, rues, ponts, jardins, arrière-cours en écoutant la description des lieux traversés, les états d’âme de leur guide. Progressivement, la bande sonore change de registre, elle bascule dans une sorte de bande-son de cinéma, sans parole. Les guides deviennent acteurs et danseurs. La promenade devient spectacle. Elle devient source de sa propre histoire.

Bande Passante a été présenté à Bourg-en-Bresse au festival des Quatre vents en septembre 2007; à Marseille aux Journées Jouables d’octobre 2007; à Dijon dans le festival Entre Cour et Jardins édition 2009.

Avec Alexandre Da Silva, Guillaume Fayard, Marie Fonte, Mathias Poisson, Manolie Soysouvanh.


files/vignpdf/vignPdfBandePass.jpg < plus d'infos sur Bande passante


     Alexandre Da Silva                         Porter les bouteilles au verre (texte de Guillaume Fayard durant la création de Bande passante)
                                                                                                    
                                                                             Marie Fonte
                         Manolie Soysouvanh                                                                                            c'est une voix qui passe